Mauléon
et communes associées

La Chapelle-Largeau
La Chapelle

Mauléon
Le Château

St Aubin-de-Baubigné
La Durbelière

Mauléon
L'Abbaye

Moulins
La Corbelière

Rorthais
Aérodrome

Le Temple
Etang

Mauléon
Saint-Jouin

Les rochers gravés des Vaulx

Un trésor entre nature et histoire

Niché dans un écrin de verdure remarquable, le site des rochers gravés des Vaulx constitue un patrimoine de tout premier ordre, unique en Europe pour la densité de gravures sur granite présentes dans leur environnement naturel encore protégé. 

Cet ensemble situé à l’est du bourg de Saint-Aubin de Baubigné, dans un espace d’environ 80 hectares, a été découvert en 1876 par un chasseur sur les terres du Marquis de la Rochejaquelein. Au cours du XXème siècle, il sera l’objet d’étude de nombreux archéologues Capitan, l’Abbé Breuil, Pr Patte... Grâce à l’action conjointe du GERSAR (Groupe d’Etude de Recherche et de Sauvegarde de l’Art Rupestre) et du BRHAM (Bureau de Recherche Historique et Archéologique du Mauléonais), le site est classé Monument Historique en 1982.

Les associations locales BRHAM et GREPSA (Groupe de Recherche et d’Etude du Patrimoine de Saint-Aubin de Baubigné) vont concourir au travers de diverses présentations, visites et animations à faire connaitre cet élément du patrimoine local. Mais la constitution de la Communauté d'Agglomération du Bocage Bressuirais par son service des musées animé par Jérôme Lévitsky va relancer les investigations sous la tutelle de Jérôme Primault du Service Régional d’Archéologie de Nouvelle Aquitaine. S’enchainent alors inventaire, géolocalisation, photométrie et une étude pour la protection et mise en valeur du site (voir documents sur le site internet de l’Agglo2b rubrique culture/musée/publications)

Pour autant, les roches gravées des Vaulx gardent encore aujourd’hui tous leurs mystères. Mystère sur leur datation entre 2200 et 800 ans avant JC et mystères sur leur origine et ce qu’elles signifient. Elles sont néanmoins un témoignage exceptionnel d’une civilisation ancienne.

Sur les 109 blocs identifiés lors de l’inventaire de 2015, plus de 40 sont encore sur place, 41 ont été détruits avant le classement, et 21 sont dans les musées dont une dizaine seront présentés dans le nouveau musée à Mauléon. Ces gravures représentent des figures anthropomorphes, des personnages, des animaux ou divers signes abstraits croix, ronds, étoiles ou encore parenthèses. 

Au-delà du caractère archéologique des lieux, le circuit de randonnée qui traverse cet espace offre l’occasion d’une immersion dans un bocage de grand intérêt sur le plan paysager et écologique. L’ensemble se situe sur un fond de vallée secondaire avec un ruisseau libre et des zones humides complexes (prairies, mégaphorbiaies, saulaies etc.). La quasi-totalité des terres agricoles adjacentes sont des pâtures entourées de haies champêtres contenant un nombre significatif d’arbres têtards dont certains remarquables par leur âge ou leur forme. Nous retrouvons également des résidus de friches et de landes. Toutes ces formes paysagères permettent l’installation et la conservation d’une biodiversité riche. Ce qui fait de ce site un espace d’investigation de tout premier plan pour l’association Bocage Pays Branché.